Nancy-Amsterdam j12: Pays-Bas / Amsterdam

Aujourd’hui était une journée pluvieuse (il y a plus de pluie ici qu’à Londres). Je n’ai visité que le matin et en fin d’après midi. Journée tranquille à ne pas avoir à chercher où dormir, où manger, par où passer etc. Hier soir au camping (Vliegenbos) il y a un type qui a crié (genre hôpital psychiatrique) jusqu’à 1h du matin, plus ceux qui se couchent tard et qui parlent comme s’il n’y avait personne d’autres, la nuit fut pas mal hachée. Continue reading Nancy-Amsterdam j12: Pays-Bas / Amsterdam

Nancy-Amsterdam j10: Pays-Bas / Amsterdam

Aujourd’hui je n’avais plus que dans les 80km à faire pour arriver. Malgré la pluie de la nuit et un réveil trop tôt, ça allait bien. Le début de journée était sans vent.

Ils ont des systèmes pour ralentir les voitures à chaque croisement, c’est bien plus axé sécurité qu’en France. De plus il y a des ralentisseurs très souvent (voir deux photos ci-dessous) : Continue reading Nancy-Amsterdam j10: Pays-Bas / Amsterdam

Nancy-Amsterdam j9: Pays-Bas / Zaltbommel

Aujourd’hui j’ai eu envie de bien avancer car demain il y aura un peu de vent de face. Aussi j’avais envie de rouler toute la journée et de faire du camping sauvage le soir. Ce qui m’a retenu, c’est le peu de campagne et encore moins de coins non aménagés. La densité de population est tellement forte qu’il n’y a que quelques petits kilomètres entre deux agglomérations, et comme la campagne est rare l’espace est optimisé, il devient donc difficile de trouver un coin isolé et tranquille.

Finalement j’ai quand même fait 130km, mais ça va bien.

Demain Amsterdam!

À Heerlen, les oies sauvages passaient au dessus de moi au petit matin et le soir, en faisant des sons franchement agréables.
Sur le trajet j’en ai vu dans un champs.
Les fameux moulins de Hollande. Mais je n’ai vu que celui-là
Une centrale nucléaire et de l’industrie.
Il y avais quelques pistes très agréables (canaux ou natures). Il y a tellement de piste partout que j’ai dû faire plus de 90% de piste sur les 130km.
Je suis passé par un bac, marrant (et gratuit pour les vélos).
Spoting d’avions, il y a carrément un parking et un marchand de glace juste pour cette activité. Les avions passent juste au dessus, impressionnant.
De la brique et encore de la brique, en ville il y a souvent de la brique pour les rues aussi.
De près c’est bizarre, à la fois énorme et impressionnant mais aussi ça fait tellement penser aux petites hélices.
Avant un panneau « surveillance vidéo ». Je suis resté à attendre, puis je suis passé. Rien compris.
Un rond point pour pistes cyclables au centre et en dessous d’un rond point voiture, la classe les Pays-Bas.
Les fameuses immenses serres des Pays-Bas, ça ne donne pas faim. La barre en haut est un raille pour un lave vitre géant (que j’ai vu). À côté il y a de grands entrepôts, ça fait tellement industriel.

Plus que 80km pour Amsterdam.

 

 

 

Nancy-Amsterdam j8: Pays-Bas / Heerlen

Ma famille me mannnnnnnnnque.

Depuis la Belgique le flicage est bien plus léger, la palme étant aux Pays-Bas où ils ne demandent pas de pièce d’identité et où le wifi est sans identification. Dans ces pays on écrit soit-même le formulaire d’information, et donc c’est juste un flicage virtuel.

J’ai pu bien me reposer, mais le passage orageux avait de l’avance et j’ai tout pris sur le trajet vers le centre ville, les pistes cyclables avaient des allures de ruisseau. J’ai pu tester mon équipement pluie, ça va à peu près bien.

J’aime bien cette ville de Heerlen, je trouve les gens plutôt détendus. Il y a beaucoup de vélos, mais peut être plus de voitures quand même.

Ils disent Hei ou Hallo pour « boujour », Hei est plus relâché, mais je crois que ça dépend des personnes plus que des circonstances. Je trouve le Néerlandais sympa comme langue.

À l’espace culturel Schunck.

Sur une église.
Ils ont des belles peintures, plus ou moins sauvages. Pour l’église elle est bizarre,mais après réflexion je pense que c’est du premier degré: la joie de l’enfant introduit dans la communauté, lol.
Petite place avec un banc bien chouette.
La place centrale, bourdonnante le soir car il y a plein de monde dans les restaurants.

Je prévois de faire les 200km jusqu’à Amsterdam en 2 jours, donc je devrais y être samedi soir, le graal.

 

Nancy-Amsterdam j7: Pays-Bas / Heerlen

Comme aujourd’hui je n’avais que 20km à faire je pensais me reposer de la fatigue accumulée en me levant plus tard. Mais un orage assez long m’a réveillé en pleine nuit. Je me disais que je ferais la grasse matinée, mais le bourru gérant du camping m’a dérangé à 9h pour vérifier la facture, c’est la première fois que je vois un camping fonctionner comme ça. Depuis le Luxembourg les campings ne sont pas surveillés (il peu y avoir plusieurs entrées qu’ils ne ferment jamais), mais ils font des trips sur l’eau chaude des douches (limitée en temps ou payantes genre 1€/5min).

Je vais rester deux jours à Heerlen pour laisser passer la pluie et essayer de me reposer. Je m’y sens mieux qu’en Allemagne, la centre culturel est très accueillant et pratique. La ville semble désertée (vacances j’imagine). Le respect des cyclistes atteint des niveaux insoupçonnés : Il y a des pistes pratiquement partout. Normalement si je suis sur une piste et que je tourne à droite au rond point, comme la piste est isolée les voitures n’ont pas à s’occuper de moi; mais ici les voitures s’arrêtent en plein rond point juste au cas où je ne tournerais pas à droite! Donc maintenant je met le bras pour dire que je tourne pour qu’elles ne s’arrêtent pas pour rien. Je me sens vraiment en sécurité ici. À Montpellier je n’ose pas m’arrêter pour laisser passer un piéton de peur que la voiture derrière moi ne s’arrête pas, mais ici je vais le faire.

Depuis que j’ai quitté les pistes près des cours d’eau, je ne croise pratiquement aucun cyclo-touriste, c’est dommage. Au camping d’Aachen il y avait en gros 20 camping-cars, 10 tentes et moi seul en cyclotouriste. J’ai l’impression que les pistes longeant les cours d’eau drainent la plupart des cyclotouristes.

En Allemagne ou Hollande il n’y a pas toujours d’indication pour savoir si c’est une piste: ici le double trottoir fait que la partie droite est une piste, la couleur rouge aussi permet de le savoir.
Je me suis jurer de ne pas louper cette frontière. Ah je vois des gyrophares et on dirait une arrestation, super j’ai enfin vue la frontière en pleine action, je prend une photo… sauf qu’en avançant je m’aperçoit que c’est un tournage d’un film. Décidément…
Voilà, la frontière n’est plus ce qu’elle était, juste deux douaniers perdus sur la route et qui m’ignorent.
Je tourne un peu dans Heerlen avant d’aller à la bibli. Je trouve une friterie qui me vend une « special » pour 3,5€. C’est délicieux et copieux: très bonne frites avec oignons, mayo et sauce curry.

Je commence à avoir du temps et à me détendre, ouf.

Les petits changements rigolos dans le bâtiment où je suis:

  • un distributeur de désinfectant dans les toilettes pour mouiller le papier et essuyer la lunette
  • le robinet est au bout du col de cygne
  • l’aération se fait par des ouvertures au sol et non au plafond.