Nancy-Amsterdam j4: Luxembourg / Diekirch

Je met les photos (j’utilise le wifi McDo) et je compléterai après. Je galère à trouver un endroit avec camping ET magasin pour demain car je serai dans une zone à fort dénivelé, manger ou avoir une douche, telle est la question 🙂 On est dimanche (d’où le McDo :/) et je ne peux pas faire les courses pour demain.

Environ 80km de parcouru aujourd’hui, et ce n’est pas le plat pays le Luxembourg.

Vent de face. La force du vent fait que cette descente est exactement comme du plat, je n’accélère pas du tout. Donc quand je fait du plat c’est comme si je montais ça. Mais ça va, je suis en forme.
C’est fini, je ne suis plus le cours d’eau. La campagne, c’est chouette, j’aime bien.
J’ai passé la frontière avec le Luxembourg sans le savoir, mais bon, j’ai dû louper le panneau. Pas mal de beaux paysages, de belles forêts du nord, à l’humidité et fraîcheur généreuse.
La ville de Luxembourg, elle n’est pas très grosse. Des belles pistes partout. Comment voyager à vélo dans le sud après ça ?
Je cherche à manger (et de l’eau!) pour ne pas manger que McDo ce soir. Mais je suis dans une espèce d’équivalent Lidl mais en version extra-terrestre: un amour immodéré des tomates (la photo), aucun sandwich, salade préparée ou même conserve de salade genre riz/thon. Plein de produits de basse qualité à bas prix et un service traiteur très cher. Je suis où là ? Comment ça les étrangers ne font pas comme les français ? Le luxembourgeois est la langue parlée, le français est appris à l’école plus ou moins bien.

Petit cours sur le Luxembourg par une personne parlant français dans le parc où je mange. Drôle de pays cosmopolite et bizarre, pourquoi il y a tant de portugais ici (j’ai même vu des revues en portugais dans le magasin) ? Il faudra que je regarde l’histoire de ce pays.

Je suis dérouté par les différences de signalisations routières. À un croisement il y avait pour ma voie: deux feux, deux traits de stop sur la route plus un signal STOP. Et les mecs je fais quoi moi ? Ici un chemin pour les cyclistes, oui, c’est sympa, mais qui coupe en travers un énorme boulevard et sans signalisation pour savoir quand passer. Heureusement on est dimanche matin en août et la ville dort.
En France ce panneau signifie « interdiction  à quiconque de circuler » mais ici plutôt que de dire « piste cyclable » on dit « passez pas » avec souvent « sauf cyclistes » mais des fois pas. J’en suis sûr car un peu avant il y avait une indication pour passer par là pour les cyclistes.

Les trois photos ci-dessus sont des pistes cyclables. Au Luxembourg, c’est plus qu’un réel respect pour les cyclistes, c’est un véritable amour: les pistes sont xxl larges, en parfait état, pas d’accroc, parfait et il y en a en masse. Ah oui, j’ai vu quand même une fissure de 2 cm d’épaisseur dans la largeur de la piste … mais ils l’avaient bouchée.

Demain grosse journée avec 300m de dénivelé au départ. J’ai fait exprès d’avoir le plus dur au début, c’est bien mieux ainsi. Mais après ça des montés et descentes en continue, dans un coin assez sauvage (peu d’urbanisme et donc de magasins). J’ai des options, l’idéal serait que je puisse me taper 60km pour aller dans un endroit pratique, mais bon, mes genoux me causent grincheusemant. Les ligaments, c’est ce qui est de plus fragile. Putain de vent aussi.